Le Psaume 108 (109) en français (La Bible de Jérusalem, 1998) :

Ps 108, 01 : Du maître de chant. De David. Psaume. Dieu de ma louange, ne te tais plus !
Ps 108, 02 : Bouche méchante et bouche d'imposture s'ouvrent contre moi. On me parle une langue de mensonge,
Ps 108, 03 : de paroles de haine on m'entoure, on m'attaque sans raison.
Ps 108, 04 : Pour prix de mon amitié, on m'accuse, et je ne suis que prière;
Ps 108, 05 : on amène sur moi le malheur pour prix du bienfait, la haine pour prix de mon amitié.
Ps 108, 06 : "Suscite contre lui le méchant, que se dresse à sa droite l'accusateur;
Ps 108, 07 : du jugement qu'il sorte coupable, que sa prière soit tenue pour péché !
Ps 108, 08 : Que les jours lui soient écourtés, qu'un autre prenne sa charge;
Ps 108, 09 : que ses enfants deviennent orphelins et sa femme, une veuve !
Ps 108, 10 : Ses fils, qu'ils errent et qu'ils errent, qu'ils mendient et qu'on les chasse de leurs ruines;
Ps 108, 11 : que l'usurier rafle tout son bien, que l'étranger pille son revenu !
Ps 108, 12 : Que pas un ne lui reste charitable, que pas un n'ait pitié de ses orphelins,
Ps 108, 13 : que soit retranchée sa descendance, qu'en une génération soit effacé leur nom !
Ps 108, 14 : Que Yahvé se souvienne du tort de ses pères, que le péché de sa mère ne soit pas effacé;
Ps 108, 15 : qu'ils soient devant Yahvé constamment, pour qu'il retranche de la terre leur souvenir !"
Ps 108, 16 : Lui ne s'est pas souvenu d'être charitable il pourchassait le pauvre et le malheureux, jusqu'à la mort, l'homme au coeur brisé.
Ps 108, 17 : Il aimait la malédiction : elle vient à lui ! Il ne goûtait pas la bénédiction : elle le quitte !
Ps 108, 18 : Il revêtait la malédiction comme un manteau elle entre au fond de lui comme de l'eau, et comme de l'huile dans ses os.
Ps 108, 19 : Qu'elle lui soit un vêtement qui l'enveloppe, une ceinture qui l'enserre constamment !
Ps 108, 20 : Tel soit, de par Yahvé, le salaire de mes accusateurs qui profèrent le mal sur mon âme !
Ps 108, 21 : Mais toi, Yahvé, agis pour moi selon ton nom, délivre-moi, car ton amour est bonté.
Ps 108, 22 : Pauvre et malheureux que je suis, mon coeur est blessé au fond de moi;
Ps 108, 23 : comme l'ombre qui décline je m'en vais, on m'a secoué comme la sauterelle.
Ps 108, 24 : À tant jeûner mes genoux fléchissent, ma chair est amaigrie faute d'huile;
Ps 108, 25 : on a fait de moi une insulte, ceux qui me voient hochent la tête.
Ps 108, 26 : Aide-moi, Yahvé mon Dieu, sauve-moi selon ton amour
Ps 108, 27 : qu'ils le sachent, c'est là ta main, toi, Yahvé, voilà ton oeuvre !
Ps 108, 28 : Eux maudissent, et toi tu béniras, ils attaquent, honte sur eux, et joie pour ton serviteur !
Ps 108, 29 : Qu'ils soient vêtus d'infamie, ceux qui m'accusent, enveloppés de leur honte comme d'un manteau !
Ps 108, 30 : Grandes grâces à Yahvé sur mes lèvres, louange à lui parmi la multitude;
Ps 108, 31 : car il se tient à la droite du pauvre pour sauver de ses juges son âme.

Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.



Le Psaume 108 (109) en français (AELF : Association Épiscopale Liturgique pour les pays Francophones) :

Ps 108, 01 : Dieu de ma louange, sors de ton silence !
Ps 108, 02 : La bouche de l'impie, la bouche du fourbe, s'ouvrent contre moi : * ils parlent de moi pour dire des mensonges ;
Ps 108, 03 : ils me cernent de propos haineux, ils m'attaquent sans raison.
Ps 108, 04 : Pour prix de mon amitié, ils m'accusent, moi qui ne suis que prière.
Ps 108, 05 : Ils me rendent le mal pour le bien, ils paient mon amitié de leur haine.
Ps 108, 06 : « Chargeons un impie de l'attaquer : qu'un accusateur se tienne à sa droite.
Ps 108, 07 : A son procès, qu'on le déclare impie, que sa prière soit comptée comme une faute.
Ps 108, 08 : « Que les jours de sa vie soient écourtés, qu'un autre prenne sa charge.
Ps 108, 09 : Que ses fils deviennent orphelins, que sa femme soit veuve.
Ps 108, 10 : « Qu'ils soient errants, vagabonds, ses fils, qu'ils mendient, expulsés de leurs ruines.
Ps 108, 11 : Qu'un usurier saisisse tout son bien, que d'autres s'emparent du fruit de son travail.
Ps 108, 12 : « Que nul ne lui reste fidèle, que nul n'ait pitié de ses orphelins.
Ps 108, 13 : Que soit retranchée sa descendance, que son nom s'efface avec ses enfants.
Ps 108, 14 : « Qu'on rappelle au Seigneur les fautes de ses pères, que les péchés de sa mère ne soient pas effacés.
Ps 108, 15 : Que le Seigneur garde cela devant ses yeux, et retranche de la terre leur mémoire ! »
Ps 108, 16 : Ainsi, celui qui m'accuse oublie d'être fidèle : * il persécute un pauvre, un malheureux, un homme blessé à mort.
Ps 108, 17 : Puisqu'il aime la malédiction, qu'elle entre en lui ; * il refuse la bénédiction, qu'elle s'éloigne de lui !
Ps 108, 18 : Il a revêtu comme un manteau la malédiction, * qu'elle entre en lui comme de l'eau, comme de l'huile dans ses os !
Ps 108, 19 : Qu'elle soit l'étoffe qui l'habille, la ceinture qui ne le quitte plus !
Ps 108, 20 : C'est ainsi que le Seigneur paiera mes accusateurs, ceux qui profèrent le mal contre moi.
Ps 108, 21 : Mais toi, Seigneur Dieu, agis pour moi à cause de ton nom. * Ton amour est fidèle : délivre-moi.
Ps 108, 22 : Vois, je suis pauvre et malheureux ; au fond de moi, mon coeur est blessé.
Ps 108, 23 : Je m'en vais comme le jour qui décline, comme l'insecte qu'on chasse.
Ps 108, 24 J'ai tant jeûné que mes genoux se dérobent, je suis amaigri, décharné.
Ps 108, 25 : Et moi, on me tourne en dérision, ceux qui me voient hochent la tête.
Ps 108, 26 : Aide-moi, Seigneur mon Dieu : sauve-moi par ton amour !
Ps 108, 27 : Ils connaîtront que là est ta main, que toi, Seigneur, tu agis.
Ps 108, 28 : Ils maudissent, toi, tu bénis, * ils se sont dressés, ils sont humiliés : ton serviteur est dans la joie.
Ps 108, 29 : Qu'ils soient couverts d'infamie, mes accusateurs, et revêtus du manteau de la honte !
Ps 108, 30 : A pleine voix, je rendrai grâce au Seigneur, je le louerai parmi la multitude,
Ps 108, 31 : car il se tient à la droite du pauvre pour le sauver de ceux qui le condamnent.

Gloire au Père, au Fils, et au Saint-Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.



Le Psaume 108 (109) en latin (La Vulgate) :

Ps 108, 01 In finem David psalmus
Ps 108, 02 Deus laudem meam ne tacueris quia os peccatoris et os dolosi super me apertum est
Ps 108, 03 locuti sunt adversum me lingua dolosa et sermonibus odii circuierunt me et expugnaverunt me gratis
Ps 108, 04 pro eo ut me diligerent detrahebant mihi ego autem orabam
Ps 108, 05 et posuerunt adversus me mala pro bonis et odium pro dilectione mea
Ps 108, 06 constitue super eum peccatorem et diabulus stet a dextris eius
Ps 108, 07 cum iudicatur exeat condemnatus et oratio eius fiat in peccatum
Ps 108, 08 fiant dies eius pauci et episcopatum eius accipiat alter
Ps 108, 09 fiant filii eius orfani et uxor eius vidua
Ps 108, 10 nutantes transferantur filii eius et mendicent eiciantur de habitationibus suis
Ps 108, 11 scrutetur fenerator omnem substantiam eius et diripiant alieni labores eius
Ps 108, 12 non sit illi adiutor nec sit qui misereatur pupillis eius
Ps 108, 13 fiant nati eius in interitum in generatione una deleatur nomen eius
Ps 108, 14 in memoriam redeat iniquitas patrum eius in conspectu Domini et peccatum matris eius non deleatur
Ps 108, 15 fiant contra Dominum semper et dispereat de terra memoria eorum
Ps 108, 16 pro eo quod non est recordatus facere misericordiam
Ps 108, 17 et persecutus est hominem inopem et mendicum et conpunctum corde mortificare
Ps 108, 18 et dilexit maledictionem et veniet ei et noluit benedictionem et elongabitur ab eo et induit maledictionem sicut vestimentum et intravit sicut aqua in interiora eius et sicut oleum in ossibus eius
Ps 108, 19 fiat ei sicut vestimentum quo operitur et sicut zona qua semper praecingitur
Ps 108, 20 hoc opus eorum qui detrahunt mihi apud Dominum et qui loquuntur mala adversus animam meam
Ps 108, 21 et tu Domine Domine fac mecum propter nomen tuum quia suavis misericordia tua libera me
Ps 108, 22 quia egenus et pauper ego sum et cor meum turbatum est intra me
Ps 108, 23 sicut umbra cum declinat ablatus sum excussus sum sicut lucustae
Ps 108, 24 genua mea infirmata sunt a ieiunio et caro mea inmutata est propter oleum
Ps 108, 25 et ego factus sum obprobrium illis viderunt me moverunt capita sua
Ps 108, 26 adiuva me Domine Deus meus salvum fac me secundum misericordiam tuam
Ps 108, 27 et sciant quia manus tua haec tu Domine fecisti eam
Ps 108, 28 maledicent illi et tu benedices qui insurgunt in me confundantur servus autem tuus laetabitur
Ps 108, 29 induantur qui detrahunt mihi pudore et operiantur sicut deploide confusione sua
Ps 108, 30 confitebor Domino nimis in ore meo et in medio multorum laudabo eum
Ps 108, 31 quia adstetit a dextris pauperis ut salvam faceret a persequentibus animam meam

Gloria Patri, et Filio, et Spiritui Sancto. Sicut erat in principio, et nunc, et semper, et in saecula saeculorum. Amen.