Le Psaume 136 (137) en français (La Bible de Jérusalem, 1998) :

Au milieu des tribulations de ce monde, rien ne pourra nous séparer de l'amour du Christ qui nous appelle à désirer la venue de son règne.

Ps 136, 1 : Au bord des fleuves de Babylone nous étions assis et nous pleurions, nous souvenant de Sion;
Ps 136, 2 : aux peupliers d'alentour nous avions pendu nos harpes.
Ps 136, 3 : Et c'est là qu'ils nous demandèrent, nos geôliers, des cantiques, nos ravisseurs, de la joie "Chantez-nous, disaient-ils, un cantique de Sion."
Ps 136, 4 : Comment chanterions-nous un cantique de Yahvé sur une terre étrangère ?
Ps 136, 5 : Si je t'oublie, Jérusalem, que ma droite se dessèche !
Ps 136, 6 : Que ma langue s'attache à mon palais si je perds ton souvenir, si je ne mets Jérusalem au plus haut de ma joie !
Ps 136, 7 : Souviens-toi, Yahvé, contre les fils d'Édom, du Jour de Jérusalem, quand ils disaient : "À bas ! Rasez jusqu'aux assises !"
Ps 136, 8 : Fille de Babel, qui dois périr, heureux qui te revaudra les maux que tu nous valus,
Ps 136, 9 : heureux qui saisira et brisera tes petits contre le roc !

Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.


Le Psaume 136 (137) en latin "Super flumina Babylonis" (La Vulgate) :

Ps 136, v.1 : David Hieremiae super flumina Babylonis illic sedimus et flevimus cum recordaremur Sion
Ps 136, v.2 : in salicibus in medio eius suspendimus organa nostra
Ps 136, v.3 : quia illic interrogaverunt nos qui captivos duxerunt nos verba cantionum et qui abduxerunt nos hymnum cantate nobis de canticis Sion
Ps 136, v.4 : quomodo cantabimus canticum Domini in terra aliena
Ps 136, v.5 : si oblitus fuero tui Hierusalem oblivioni detur dextera mea
Ps 136, v.6 : adhereat lingua mea faucibus meis si non meminero tui si non praeposuero Hierusalem in principio laetitiae meae
Ps 136, v.7 : memor esto Domine filiorum Edom diem Hierusalem qui dicunt exinanite exinanite usque ad fundamentum in ea
Ps 136, v.8 : filia Babylonis misera beatus qui retribuet tibi retributionem tuam quam retribuisti nobis
Ps 136, v.9 : beatus qui tenebit et adlidet parvulos tuos ad petram

Gloria Patri et Filio et Spiritui Sancto, sicut erat in principio et nunc et semper et in saecula saeculorum. Amen.