Le Psaume 17 (18) en français (La Bible de Jérusalem, 1998) :

Ps 17, 01- Du maître de chant. Du serviteur de Yahvé, David, qui adressa à Yahvé les paroles de ce cantique, quand Yahvé l'eut délivré de tous ses ennemis et de la main de Saül. Il dit
Ps 17, 02- Je t'aime, Yahvé, ma force mon sauveur, tu m'as sauvé de la violence.
Ps 17, 03- Yahvé est mon roc et ma forteresse, mon libérateur, c'est mon Dieu. Je m'abrite en lui, mon rocher, mon bouclier et ma force de salut, ma citadelle et mon refuge.
Ps 17, 04- J'invoque Yahvé, digne de louange et je suis sauvé de mes ennemis.
Ps 17, 05- Les flots de la Mort m'enveloppaient, les torrents de Bélial m'épouvantaient;
Ps 17, 06- les filets du Shéol me cernaient, les pièges de la Mort m'attendaient.
Ps 17, 07- Dans mon angoisse j'invoquai Yahvé, vers mon Dieu je lançai mon cri; il entendit de son temple ma voix et mon cri parvint à ses oreilles.
Ps 17, 08- Et la terre s'ébranla et chancela, les assises des montagnes frémirent, sous sa colère elles furent ébranlées ;
Ps 17, 09- une fumée monta à ses narines et de sa bouche un feu dévorait des braises s'y enflammèrent .
Ps 17, 10- Il inclina les cieux et descendit, une sombre nuée sous ses pieds;
Ps 17, 11- il chevaucha un chérubin et vola, il plana sur les ailes du vent.
Ps 17, 12- Il fit des ténèbres son voile, sa tente, ténèbre d'eau, nuée sur nuée;
Ps 17, 13- un éclat devant lui enflammait grêle et braises de feu.
Ps 17, 14- Yahvé tonna des cieux, le Très-Haut donna de la voix;
Ps 17, 15- il décocha ses flèches et les dispersa, il lança les éclairs et les chassa.
Ps 17, 16- Et le lit de la mer apparut, les assises du monde se découvrirent, au grondement de ta menace, Yahvé, au vent du souffle de tes narines.
Ps 17, 17- Il envoie d'en haut et me prend, il me retire des grandes eaux,
Ps 17, 18- il me délivre d'un puissant ennemi, d'adversaires plus forts que moi.
Ps 17, 19- Ils m'attendaient au jour de mon malheur, mais Yahvé fut pour moi un appui;
Ps 17, 20- il m'a dégagé, mis au large, il m'a sauvé, car il m'aime.
Ps 17, 21- Yahvé me rend selon ma justice, selon la pureté de mes mains me rétribue,
Ps 17, 22- car j'ai gardé les voies de Yahvé sans faillir loin de mon Dieu.
Ps 17, 23- Ses jugements sont tous devant moi, ses décrets, je ne les ai pas écartés,
Ps 17, 24- mais je suis irréprochable avec lui, je me garde contre le péché.
Ps 17, 25- Et Yahvé me rétribue selon ma justice, ma pureté qu'il voit de ses yeux.
Ps 17, 26- Tu es fidèle avec le fidèle, sans reproche avec l'irréprochable,
Ps 17, 27- pur avec qui est pur mais rusant avec le fourbe,
Ps 17, 28- toi qui sauves le peuple des humbles, et rabaisses les yeux hautains.
Ps 17, 29- C'est toi, Yahvé, ma lampe, mon Dieu éclaire ma ténèbre;
Ps 17, 30- avec toi je force l'enceinte, avec mon Dieu je saute la muraille.
Ps 17, 31- Dieu, sa voie est sans reproche et la parole de Yahvé sans alliage. Il est, lui, le bouclier de quiconque s'abrite en lui.
Ps 17, 32- Qui donc est Dieu, hors Yahvé ? Qui est Rocher, sinon notre Dieu ?
Ps 17, 33- Ce Dieu qui me ceint de force et rend ma voie irréprochable,
Ps 17, 34- qui égale mes pieds à ceux des biches et me tient debout sur les hauteurs,
Ps 17, 35- qui instruit mes mains au combat, mes bras à bander l'arc d'airain.
Ps 17, 36- Tu me donnes ton bouclier de salut ta droite me soutient, tu ne cesses de m'exaucer,
Ps 17, 37- tu élargis mes pas sous moi et mes chevilles n'ont point fléchi.
Ps 17, 38- Je poursuis mes ennemis et les atteins, je ne reviens pas qu'ils ne soient achevés;
Ps 17, 39- je les frappe, ils ne peuvent se relever, ils tombent, ils sont sous mes pieds.
Ps 17, 40- Tu m'as ceint de force pour le combat, tu fais ployer sous moi mes agresseurs;
Ps 17, 41- mes ennemis, tu me fais voir leur dos, ceux qui me haïssent, je les extermine.
Ps 17, 42- Ils crient, et pas de sauveur, vers Yahvé, mais pas de réponse;
Ps 17, 43- je les broie comme poussière au vent, je les foule comme la boue des ruelles.
Ps 17, 44- Tu me délivres des querelles de mon peuple, tu me mets à la tête des nations; le peuple que j'ignorais m'est asservi,
Ps 17, 45- les fils d'étrangers me font leur cour, ils sont tout oreille et m'obéissent;
Ps 17, 46- les fils d'étrangers faiblissent, ils quittent en tremblant leurs réduits.
Ps 17, 47- Vive Yahvé, et béni soit mon rocher, exalté, le Dieu de mon salut,
Ps 17, 48- le Dieu qui me donne les vengeances et prosterne les peuples sous moi !
Ps 17, 49- Me délivrant d'ennemis furieux, tu m'exaltes par-dessus mes agresseurs, tu me libères de l'homme de violence.
Ps 17, 50- Aussi je te louerai, Yahvé, chez les païens, et je veux jouer pour ton nom
Ps 17, 51- Il multiplie pour son roi les délivrances et montre de l'amour pour son oint, pour David et sa descendance à jamais.

Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.



Le Psaume 17 (18) en français (AELF : Association Épiscopale Liturgique pour les pays Francophones) :

Ps 17, 02 : Je t'aime, Seigneur, ma force : Seigneur, mon roc, ma forteresse,
Ps 17, 03 : Dieu mon libérateur, le rocher qui m'abrite, mon bouclier, mon fort, mon arme de victoire !
Ps 17, 04 : Louange à Dieu ! + Quand je fais appel au Seigneur, je suis sauvé de tous mes ennemis.
Ps 17, 05 : Les liens de la mort m'entouraient, le torrent fatal m'épouvantait ;
Ps 17, 06 : des liens infernaux m'étreignaient : j'étais pris aux pièges de la mort.
Ps 17, 07 : Dans mon angoisse, j'appelai le Seigneur ; vers mon Dieu, je lançai un cri ; de son temple il entend ma voix : mon cri parvient à ses oreilles.
Ps 17, 08 : La terre titube et tremble, + les assises des montagnes frémissent, secouées par l'explosion de sa colère.
Ps 17, 09 : Une fumée sort de ses narines, + de sa bouche, un feu qui dévore, une gerbe de charbons embrasés.
Ps 17, 10 : Il incline les cieux et descend, une sombre nuée sous ses pieds :
Ps 17, 11 : d'un kéroub, il fait sa monture, il vole sur les ailes du vent.
Ps 17, 12 : Il se cache au sein des ténèbres + et dans leurs replis se dérobe : nuées sur nuées, ténèbres diluviennes.
Ps 17, 13 : Une lueur le précède, + ses nuages déferlent : grêle et gerbes de feu.
Ps 17, 14 : Tonnerre du Seigneur dans le ciel, * le Très-Haut fait entendre sa voix : grêle et gerbes de feu.
Ps 17, 15 : De tous côtés, il tire des flèches, il décoche des éclairs, il répand la terreur.
Ps 17, 16 : Alors le fond des mers se découvrit, les assises du monde apparurent, sous ta voix menaçante, Seigneur, au souffle qu'exhalait ta colère.
Ps 17, 17 : Des hauteurs il tend la main pour me saisir, il me retire du gouffre des eaux ;
Ps 17, 18 : il me délivre d'un puissant ennemi, d'adversaires plus forts que moi.
Ps 17, 19 : Au jour de ma défaite ils m'attendaient, mais j'avais le Seigneur pour appui.
Ps 17, 20 : Et lui m'a dégagé, mis au large, il m'a libéré, car il m'aime.
Ps 17, 21 : Le Seigneur me traite selon ma justice, il me donne le salaire des mains pures,
Ps 17, 22 : car j'ai gardé les chemins du Seigneur, jamais je n'ai trahi mon Dieu.
Ps 17, 23 : Ses ordres sont tous devant moi, jamais je ne m'écarte de ses lois.
Ps 17, 24 : Je suis sans reproche envers lui, je me garde loin du péché.
Ps 17, 25 : Le Seigneur me donne selon ma justice, selon la pureté des mains que je lui tends.
Ps 17, 26 : Tu es fidèle envers l'homme fidèle, sans reproche avec l'homme sans reproche ;
Ps 17, 27 : envers qui est loyal, tu es loyal, tu ruses avec le pervers.
Ps 17, 28 : Tu sauves le peuple des humbles ; les regards hautains, tu les rabaisses.
Ps 17, 29 : Tu es la lumière de ma lampe, Seigneur mon Dieu, tu éclaires ma nuit.
Ps 17, 30 : Grâce à toi, je saute le fossé, grâce à mon Dieu, je franchis la muraille.
Ps 17, 31 : Ce Dieu a des chemins sans reproche, + la parole du Seigneur est sans alliage, il est un bouclier pour qui s'abrite en lui.
Ps 17, 32 : Qui est Dieu, hormis le Seigneur ? le Rocher, sinon notre Dieu ?
Ps 17, 33 : C'est le Dieu qui m'emplit de vaillance et m'indique un chemin sans reproche.
Ps 17, 34 : Il me donne l'agilité du chamois, il me tient debout sur les hauteurs,
Ps 17, 35 : il exerce mes mains à combattre et mon bras, à tendre l'arc.
Ps 17, 36 : Par ton bouclier tu m'assures la victoire, ta droite me soutient, ta patience m'élève.
Ps 17, 37 : C'est toi qui allonges ma foulée sans que faiblissent mes chevilles.
Ps 17, 38 : Je poursuis mes ennemis, je les rejoins, je ne reviens qu'après leur défaite ;
Ps 17, 39 : je les abats : ils ne pourront se relever ; ils tombent : les voilà sous mes pieds.
Ps 17, 40 : Pour le combat tu m'emplis de vaillance ; devant moi tu fais plier mes agresseurs.
Ps 17, 41 : Tu me livres des ennemis en déroute ; j'anéantis mes adversaires.
Ps 17, 42 : Ils appellent ? pas de sauveur ! le Seigneur ? pas de réponse !
Ps 17, 43 : J'en fais de la poussière pour le vent, de la boue qu'on enlève des rues.
Ps 17, 44 : Tu me libères des querelles du peuple, tu me places à la tête des nations. Un peuple d'inconnus m'est asservi :
Ps 17, 45 : au premier mot, ils m'obéissent. Ces fils d'étrangers se soumettent ; +
Ps 17, 46 : ces fils d'étrangers capitulent : en tremblant ils quittent leurs bastions.
Ps 17, 47 : Vive le Seigneur ! Béni soit mon Rocher ! Qu'il triomphe, le Dieu de ma victoire,
Ps 17, 48 : ce Dieu qui m'accorde la revanche, qui soumet à mon pouvoir les nations !
Ps 17, 49 : Tu me délivres de tous mes ennemis, + tu me fais triompher de l'agresseur, tu m'arraches à la violence de l'homme.
Ps 17, 50 : Aussi, je te rendrai grâce parmi les peuples, Seigneur, je fêterai ton nom.
Ps 17, 51 : Il donne à son roi de grandes victoires, * il se montre fidèle à son messie, à David et sa descendance, pour toujours.

Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit, au Dieu qui était, qui est et qui vient, pour les siècles des siècles. Amen.



Le Psaume 17 (18) en latin :

Ps 17, 01 : In finem puero Domini David quae locutus est Domino verba cantici huius in die qua eripuit eum Dominus de manu omnium inimicorum eius et de manu Saul et dixit
Ps 17, 02 : diligam te Domine fortitudo mea
Ps 17, 03 : Dominus firmamentum meum et refugium meum et liberator meus Deus meus adiutor meus et sperabo in eum protector meus et cornu salutis meae et susceptor meus
Ps 17, 04 : laudans invocabo Dominum et ab inimicis meis salvus ero
Ps 17, 05 : circumdederunt me dolores mortis et torrentes iniquitatis conturbaverunt me
Ps 17, 06 : dolores inferni circumdederunt me praeoccupaverunt me laquei mortis
Ps 17, 07 : cum tribularer invocavi Dominum et ad Deum meum clamavi exaudivit de templo sancto; suo vocem meam et clamor meus in conspectu eius introibit in aures eius
Ps 17, 08 : et commota est et contremuit terra et fundamenta montium conturbata sunt et commota sunt quoniam iratus est eis
Ps 17, 09 : ascendit fumus in ira eius et ignis a facie eius exarsit carbones succensi sunt ab eo
Ps 17, 10 : inclinavit caelos et descendit et caligo sub pedibus eius
Ps 17, 11 : et ascendit super cherubin et volavit volavit super pinnas ventorum
Ps 17, 12 : et posuit tenebras latibulum suum in circuitu eius tabernaculum eius tenebrosa aqua in nubibus aeris
Ps 17, 13 : prae fulgore in conspectu eius nubes eius; transierunt grando et carbones ignis
Ps 17, 14 : et intonuit de caelo Dominus et Altissimus dedit vocem suam grando et carbones ignis;
Ps 17, 15 : et misit sagittas et dissipavit eos et fulgora multiplicavit et conturbavit eos
Ps 17, 16 : et apparuerunt fontes aquarum et revelata sunt fundamenta orbis terrarum ab increpatione tua Domine ab inspiratione spiritus irae tuae
Ps 17, 17 : misit de summo et accepit me adsumpsit me de aquis multis
Ps 17, 18 : eripiet me de inimicis meis fortissimis et ab his qui oderunt me quoniam confirmati sunt super me
Ps 17, 19 : praevenerunt me in die adflictionis meae et factus est Dominus protector meus
Ps 17, 20 : et eduxit me in latitudinem salvum me faciet quoniam voluit me
Ps 17, 21 : et; retribuet mihi Dominus secundum iustitiam meam et; secundum puritatem manuum mearum retribuet mihi
Ps 17, 22 : quia custodivi vias Domini nec impie gessi a Deo meo
Ps 17, 23 : quoniam omnia iudicia eius in conspectu meo sunt et iustitias eius non reppuli a me
Ps 17, 24 : et ero inmaculatus cum eo et observabo ab iniquitate mea
Ps 17, 25 : et retribuet mihi Dominus secundum iustitiam meam et secundum puritatem manuum mearum in conspectu oculorum eius
Ps 17, 26 : cum sancto sanctus eris et cum viro innocente innocens eris
Ps 17, 27 : et cum electo electus eris et cum perverso perverteris
Ps 17, 28 : quoniam tu populum humilem salvum facies et oculos superborum humiliabis
Ps 17, 29 : quoniam tu inluminas lucernam meam Domine Deus meus inluminas tenebras meas
Ps 17, 30 : quoniam in te eripiar a temptatione et in Deo meo transgrediar murum
Ps 17, 31 : Deus meus inpolluta via eius eloquia Domini igne examinata protector est omnium sperantium in eum
Ps 17, 32 : quoniam quis deus praeter Dominum et quis deus praeter Deum nostrum
Ps 17, 33 : Deus qui praecingit me virtute et posuit inmaculatam viam meam
Ps 17, 34 : qui perfecit pedes meos tamquam cervorum et super excelsa statuens me
Ps 17, 35 : qui doces manus meas in proelium et posuisti arcum aereum brachia mea
Ps 17, 36 : et dedisti mihi protectionem salutis tuae et dextera tua suscepit me et disciplina tua correxit me in finem et disciplina tua ipsa me docebit
Ps 17, 37 : dilatasti gressus meos subtus me et non sunt infirmata vestigia mea
Ps 17, 38 : persequar inimicos meos et conprehendam illos et non convertar donec deficiant
Ps 17, 39 : confringam illos nec poterunt stare cadent subtus pedes meos
Ps 17, 40 : et praecinxisti me virtute ad bellum subplantasti insurgentes in me subtus me
Ps 17, 41 : et inimicos meos dedisti mihi dorsum et odientes me disperdisti
Ps 17, 42 : clamaverunt nec erat qui salvos faceret ad Dominum nec exaudivit eos
Ps 17, 43 : et comminuam illos ut pulverem ante faciem venti ut lutum platearum delebo eos
Ps 17, 44 : eripe me de contradictionibus populi constitues me in caput gentium
Ps 17, 45 : populus quem non cognovi servivit mihi in auditu auris oboedivit mihi
Ps 17, 46 : filii alieni mentiti sunt mihi filii alieni inveterati sunt et claudicaverunt a semitis suis
Ps 17, 47 : vivit Dominus et benedictus Deus meus et exaltetur Deus salutis meae
Ps 17, 48 : Deus qui dat vindictas mihi et subdidit populos sub me liberator meus de gentibus iracundis
Ps 17, 49 : et ab insurgentibus in me exaltabis me a viro iniquo eripies me
Ps 17, 50 : propterea confitebor tibi in nationibus Domine et psalmum dicam nomini tuo
Ps 17, 51 : magnificans salutes regis eius et faciens misericordiam christo suo David et semini eius usque in saeculum

Gloria Patri, et Filio, et Spiritui Sancto. Sicut erat in principio, et nunc, et semper, et in saecula saeculorum. Amen.