Le Psaume 48 (49) en français (La Bible de Jérusalem, 1998) :

Ps 48, 1 : Du maître de chant. Des fils de Coré. Psaume.
Ps 48, 2 : Écoutez ceci, tous les peuples, prêtez l'oreille, tous les habitants du monde,
Ps 48, 3 : gens du commun et gens de condition, riches et pauvres ensemble !
Ps 48, 4 : Ma bouche énonce la sagesse, et le murmure de mon coeur, l'intelligence;
Ps 48, 5 : je tends l'oreille à quelque proverbe, je résous sur la lyre mon énigme.
Ps 48, 6 : Pourquoi craindre aux jours de malheur ? La malice me talonne et me cerne
Ps 48, 7 : eux se fient à leur fortune, se prévalent du surcroît de leur richesse.
Ps 48, 8 : Mais l'homme ne peut acheter son rachat ni payer à Dieu sa rançon
Ps 48, 9 : il est coûteux, le rachat de son âme, et il manquera toujours
Ps 48, 10 : pour que l'homme survive et jamais ne voie la fosse.
Ps 48, 11 : Or, il verra mourir les sages, périr aussi le fou et l'insensé, qui laissent à d'autres leur fortune.
Ps 48, 12 : Leurs tombeaux sont à jamais leurs maisons, et leurs demeures d'âge en âge; et ils avaient mis leur nom sur leurs terres !
Ps 48, 13 : L'homme dans son luxe ne comprend pas, il ressemble au bétail muet.
Ps 48, 14 : Ainsi vont-ils, sûrs d'eux-mêmes, et finissent-ils, contents de leur sort.
Ps 48, 15 : Troupeau que l'on parque au shéol, la Mort les mène paître, les hommes droits domineront sur eux. Au matin s'évanouit leur image, le shéol, voilà leur résidence !
Ps 48, 16 : Mais Dieu rachètera mon âme des griffes du shéol, et me prendra.
Ps 48, 17 : Ne crains pas quand l'homme s'enrichit, quand s'accroît la gloire de sa maison.
Ps 48, 18 : À sa mort, il n'en peut rien emporter, avec lui ne descends pas sa gloire.
Ps 48, 19 : Son âme qu'en sa vie il bénissait et l'on te loue d'avoir pris soin de toi
Ps 48, 20 : ira rejoindre la lignée de ses pères qui plus jamais ne verront la lumière.
Ps 48, 21 : L'homme dans son luxe ne comprend pas, il ressemble au bétail muet.

Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.



Le Psaume 48 (49) en français (AELF : Association Épiscopale Liturgique pour les pays Francophones) :

Ps 48, 02 : Écoutez ceci, tous les peuples, entendez bien, habitants de l'univers,
Ps 48, 03 : gens illustres, gens obscurs, riches et pauvres, tous ensemble.
Ps 48, 04 : Ma bouche dira des paroles de sagesse, les propos clairvoyants de mon cœur ;
Ps 48, 05 : l'oreille attentive aux proverbes, j'exposerai sur la cithare mon énigme.
Ps 48, 06 : Pourquoi craindre aux jours de malheur ces fourbes qui me talonnent pour m'encercler,
Ps 48, 07 : ceux qui s'appuient sur leur fortune et se vantent de leurs grandes richesses ?
Ps 48, 08 : Nul ne peut racheter son frère ni payer à Dieu sa rançon :
Ps 48, 09 : aussi cher qu'il puisse payer, toute vie doit finir.
Ps 48, 10 : Peut-on vivre indéfiniment sans jamais voir la fosse ?
Ps 48, 11 : Vous voyez les sages mourir : comme le fou et l'insensé ils périssent, laissant à d'autres leur fortune.
Ps 48, 12 : Ils croyaient leur maison éternelle, + leur demeure établie pour les siècles ; sur des terres ils avaient mis leur nom.
Ps 48, 13 : (R) L'homme comblé ne dure pas : il ressemble au bétail qu'on abat.
Ps 48, 14 : Tel est le destin des insensés et l'avenir de qui aime les entendre :
Ps 48, 15 : troupeau parqué pour les enfers et que la mort mène paître. A l'aurore, ils feront place au juste ; dans la mort, s'effaceront leurs visages : pour eux, plus de palais !
Ps 48, 16 : Mais Dieu rachètera ma vie aux griffes de la mort : c'est lui qui me prendra.
Ps 48, 17 : Ne crains pas l'homme qui s'enrichit, qui accroît le luxe de sa maison :
Ps 48, 18 : aux enfers il n'emporte rien ; sa gloire ne descend pas avec lui.
Ps 48, 19 : De son vivant, il s'est béni lui-même : « On t'applaudit car tout va bien pour toi ! »
Ps 48, 20 : Mais il rejoint la lignée de ses ancêtres qui ne verront jamais plus la lumière.
Ps 48, 21 : (R) L'homme comblé qui n'est pas clairvoyant ressemble au bétail qu'on abat.

Gloire au Père, au Fils, et au Saint-Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.



Le Psaume 48 (49) en latin (La Vulgate) :

Ps 48, 01 : In finem filiis Core psalmus
Ps 48, 02 : Audite haec omnes gentes auribus percipite omnes qui habitatis orbem
Ps 48, 03 : quique terriginae et filii hominum in unum dives et pauper
Ps 48, 04 : os meum loquetur sapientiam et meditatio cordis mei prudentiam
Ps 48, 05 : inclinabo in parabolam aurem meam aperiam in psalterio propositionem meam
Ps 48, 06 : cur timebo in die malo iniquitas calcanei mei circumdabit me
Ps 48, 07 : qui confidunt in virtute sua et in multitudine divitiarum suarum gloriantur
Ps 48, 08 : frater non redimit redimet homo non dabit Deo placationem suam
Ps 48, 09 : et pretium redemptionis animae suae et laboravit in aeternum
Ps 48, 10 : et vivet adhuc; in finem
Ps 48, 11 : non videbit interitum cum viderit sapientes morientes simul insipiens et stultus peribunt et relinquent alienis divitias suas
Ps 48, 12 : et; sepulchra eorum domus illorum in aeternum tabernacula eorum in progeniem et progeniem vocaverunt nomina sua in terris suis
Ps 48, 13 : et homo cum in honore esset non intellexit conparatus est iumentis insipientibus et similis factus est illis
Ps 48, 14 : haec via illorum scandalum ipsis et postea in ore suo conplacebunt diapsalma
Ps 48, 15 : sicut oves in inferno positi sunt mors depascet eos et dominabuntur eorum iusti in matutino et auxilium eorum veterescet in inferno a gloria eorum
Ps 48, 16 : verumtamen Deus redimet animam meam de manu inferi cum acceperit me diapsalma
Ps 48, 17 : ne timueris cum dives factus fuerit homo et cum multiplicata fuerit gloria domus eius
Ps 48, 18 : quoniam cum interierit non sumet omnia neque descendet cum eo pone; gloria eius Ps 48, 19 : quia anima eius in vita ipsius benedicetur confitebitur tibi cum benefeceris ei
Ps 48, 20 : introibit usque in progenies patrum suorum usque in aeternum non videbit lumen
Ps 48, 21 : homo in honore cum esset non intellexit conparatus est iumentis insipientibus; et similis factus est illis

Gloria Patri et Filio et Spiritui Sancto sicut erat in principio et nunc et semper et in sæcula sæculorum. Amen.