Le Psaume 68 (69) en français (La Bible de Jérusalem, 1998) :

Ps 68, 1 : Du maître de chant. Sur l'air : Des lys... De David.
Ps 68, 2 : Sauve-moi, ô Dieu, car les eaux me sont entrées jusqu'à l'âme.
Ps 68, 3 : J'enfonce dans la bourbe du gouffre, et rien qui tienne; je suis entré dans l'abîme des eaux et le flot me submerge.
Ps 68, 4 : Je m'épuise à crier, ma gorge brûle, mes yeux sont consumés d'attendre mon Dieu.
Ps 68, 5 : Plus nombreux que les cheveux de la tête, ceux qui me haïssent sans cause; ils sont puissants ceux qui me détruisent, ceux qui m'en veulent à tort. Ce que je n'ai pas pris, devrai-je le rendre ?
Ps 68, 6 : O Dieu, tu sais ma folie, mes offenses sont à nu devant toi.
Ps 68, 7 : Qu'ils ne rougissent pas de moi, ceux qui t'espèrent, Yahvé Sabaot ! Qu'ils n'aient pas honte de moi, ceux qui te cherchent, Dieu d'Israël !
Ps 68, 8 : C'est pour toi que je souffre l'insulte, que la honte me couvre le visage,
Ps 68, 9 : que je suis un étranger pour mes frères, un inconnu pour les fils de ma mère;
Ps 68, 10 : car le zèle de ta maison me dévore, l'insulte de tes insulteurs tombe sur moi.
Ps 68, 11 : Que j'afflige mon âme par le jeûne et l'on m'en fait un sujet d'insulte;
Ps 68, 12 : que je prenne un sac pour vêtement et pour eux je deviens une fable,
Ps 68, 13 : le conte des gens assis à la porte et la chanson des buveurs de boissons fortes.
Ps 68, 14 : Et moi, t'adressant ma prière, Yahvé, au temps favorable, en ton grand amour, Dieu, réponds-moi en la vérité de ton salut.
Ps 68, 15 : Tire-moi du bourbier, que je n'enfonce, que j'échappe à mes adversaires, à l'abîme des eaux !
Ps 68, 16 : Que le flux des eaux ne me submerge, que le gouffre ne me dévore, que la bouche de la fosse ne me happe !
Ps 68, 17 : Réponds-moi, Yahvé : car ton amour est bonté; en ta grande tendresse regarde vers moi;
Ps 68, 18 : à ton serviteur ne cache point ta face, l'oppression est sur moi, vite, réponds-moi;
Ps 68, 19 : approche de mon âme, venge-la, à cause de mes ennemis, rachète-moi.
Ps 68, 20 : Toi, tu connais mon insulte, ma honte et mon affront. Devant toi tous mes oppresseurs.
Ps 68, 21 : L'insulte m'a brisé le coeur, jusqu'à défaillir. J'espérais la compassion, mais en vain, des consolateurs, et je n'en ai pas trouvé.
Ps 68, 22 : Pour nourriture ils m'ont donné du poison, dans ma soif ils m'abreuvaient de vinaigre.
Ps 68, 23 : Que devant eux leur table soit un piège et leur abondance un traquenard;
Ps 68, 24 : que leurs yeux s'enténèbrent pour ne plus voir, fais qu'à tout instant les reins leur manquent !
Ps 68, 25 : Déverse sur eux ton courroux, que le feu de ta colère les atteigne;
Ps 68, 26 : que leur enclos devienne un désert, que leurs tentes soient sans habitants
Ps 68, 27 : ils s'acharnent sur celui que tu frappes, ils rajoutent aux blessures de ta victime.
Ps 68, 28 : Charge-les, tort sur tort, qu'ils n'aient plus d'accès à ta justice;
Ps 68, 29 : qu'ils soient rayés du livre de vie, retranchés du compte des justes.
Ps 68, 30 : Et moi, courbé, blessé, que ton salut, Dieu, me redresse !
Ps 68, 31 : Je louerai le nom de Dieu par un cantique, je le magnifierai par l'action de grâces;
Ps 68, 32 : cela plaît à Yahvé plus qu'un taureau, une forte bête avec corne et sabot.
Ps 68, 33 : Ils ont vu, les humbles, ils jubilent; chercheurs de Dieu, que vive votre cœur !
Ps 68, 34 : Car Yahvé exauce les pauvres, il n'a pas méprisé ses captifs.
Ps 68, 35 : Que l'acclament le ciel et la terre, la mer et tout ce qui s'y remue !
Ps 68, 36 : Car Dieu sauvera Sion, il rebâtira les villes de Juda, là, on habitera, on possédera;
Ps 68, 37 : la lignée de ses serviteurs en hérite et les amants de son nom y demeurent.

Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.



Le Psaume 68 (69) en français (AELF : Association Épiscopale Liturgique pour les pays Francophones) :

Ps 68, 02 : Sauve-moi, mon Dieu : les eaux montent jusqu'à ma gorge !
Ps 68, 03 : J'enfonce dans la vase du gouffre, rien qui me retienne ; * je descends dans l'abîme des eaux, le flot m'engloutit.
Ps 68, 04 : Je m'épuise à crier, ma gorge brûle.* Mes yeux se sont usés d'attendre mon Dieu.
Ps 68, 05 : Plus abondants que les cheveux de ma tête, ceux qui m'en veulent sans raison ; * ils sont nombreux, mes détracteurs, à me haïr injustement. Moi qui n'ai rien volé, que devrai-je rendre ? *
Ps 68, 06 : Dieu, tu connais ma folie, mes fautes sont à nu devant toi.
Ps 68, 07 : Qu'ils n'aient pas honte pour moi, ceux qui t'espèrent, Seigneur, Dieu de l'univers ;* qu'ils ne rougissent pas de moi, ceux qui te cherchent, Dieu d'Israël !
Ps 68, 08 : C'est pour toi que j'endure l'insulte, que la honte me couvre le visage :
Ps 68, 09 : je suis un étranger pour mes frères, un inconnu pour les fils de ma mère.
Ps 68, 10 : L'amour de ta maison m'a perdu ; on t'insulte, et l'insulte retombe sur moi.
Ps 68, 11 : Si je pleure et m'impose un jeûne, je reçois des insultes ;
Ps 68, 12 : si je revêts un habit de pénitence, je deviens la fable des gens :
Ps 68, 13 : on parle de moi sur les places, les buveurs de vin me chansonnent.
Ps 68, 14 : Et moi, je te prie, Seigneur : c'est l'heure de ta grâce ; * dans ton grand amour, Dieu, réponds-moi, par ta vérité sauve-moi.
Ps 68, 15 : Tire-moi de la boue, sinon je m'enfonce : * que j'échappe à ceux qui me haïssent, à l'abîme des eaux.
Ps 68, 16 : Que les flots ne me submergent pas, que le gouffre ne m'avale, * que la gueule du puits ne se ferme pas sur moi.
Ps 68, 17 : Réponds-moi, Seigneur, car il est bon, ton amour ; * dans ta grande tendresse, regarde-moi.
Ps 68, 18 : Ne cache pas ton visage à ton serviteur ; je suffoque : vite, réponds-moi. *
Ps 68, 19 : Sois proche de moi, rachète-moi, paie ma rançon à l'ennemi.
Ps 68, 20 : Toi, tu le sais, on m'insulte : je suis bafoué, déshonoré ; * tous mes oppresseurs sont là, devant toi.
Ps 68, 21 : L'insulte m'a broyé le coeur, le mal est incurable ; * j'espérais un secours, mais en vain, des consolateurs, je n'en ai pas trouvé.
Ps 68, 22 : A mon pain, ils ont mêlé du poison ; quand j'avais soif, ils m'ont donné du vinaigre.
Ps 68, 23 : Que leur table devienne un piège, un guet-apens pour leurs convives !
Ps 68, 24 : Que leurs yeux aveuglés ne voient plus, qu'à tout instant les reins leur manquent !
Ps 68, 25 : Déverse sur eux ta fureur, que le feu de ta colère les saisisse,
Ps 68, 26 : que leur camp devienne un désert, que nul n'habite sous leurs tentes !
Ps 68, 27 : Celui que tu frappais, ils le pourchassent en comptant les coups qu'il reçoit.
Ps 68, 28 : Charge-les, faute sur faute ; qu'ils n'aient pas d'accès à ta justice.
Ps 68, 29 : Qu'ils soient rayés du livre de vie, retranchés du nombre des justes.
Ps 68, 30 : Et moi, humilié, meurtri, que ton salut, Dieu, me redresse.
Ps 68, 31 : Et je louerai le nom de Dieu par un cantique, je vais le magnifier, lui rendre grâce.
Ps 68, 32 : Cela plaît au Seigneur plus qu'un taureau, plus qu'une bête ayant cornes et sabots.
Ps 68, 33 : Les pauvres l'ont vu, ils sont en fête : « Vie et joie, à vous qui cherchez Dieu ! »
Ps 68, 34 : Car le Seigneur écoute les humbles, il n'oublie pas les siens emprisonnés.
Ps 68, 35 : Que le ciel et la terre le célèbrent, les mers et tout leur peuplement !
Ps 68, 36 : Car Dieu viendra sauver Sion et rebâtir les villes de Juda. Il en fera une habitation, un héritage : *
Ps 68, 37 : patrimoine pour les descendants de ses serviteurs, demeure pour ceux qui aiment son nom.

Gloire au Père, au Fils, et au Saint-Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.



Le Psaume 68 (69) en latin (La Vulgate) :

Ps 68, 01 : In finem pro his qui commutabuntur David
Ps 68, 02 : Salvum me fac Deus quoniam intraverunt aquae usque ad animam meam
Ps 68, 03 : infixus sum in limum profundi et non est substantia veni in altitudines maris et tempestas demersit me
Ps 68, 04 : laboravi clamans raucae factae sunt fauces meae defecerunt oculi mei dum spero in Deum meum
Ps 68, 05 : multiplicati sunt super capillos capitis mei qui oderunt me gratis confortati sunt qui persecuti sunt me inimici mei iniuste quae non rapui tunc exsolvebam
Ps 68, 06 : Deus tu scis insipientiam meam et delicta mea a te non sunt abscondita
Ps 68, 07 : non erubescant in me qui expectant te Domine Domine virtutum non confundantur super me qui quaerunt te Deus Israhel
Ps 68, 08 : quoniam propter te sustinui obprobrium operuit confusio faciem meam
Ps 68, 09 extraneus factus sum fratribus meis et peregrinus filiis matris meae
Ps 68, 10 : quoniam zelus domus tuae comedit me et obprobria exprobrantium tibi ceciderunt super me
Ps 68, 11 : et operui in ieiunio animam meam et factum est in obprobrium mihi
Ps 68, 12 : et posui vestimentum meum cilicium et factus sum illis in parabolam
Ps 68, 13 : adversum me exercebantur qui sedebant in porta et in me psallebant qui bibebant vinum
Ps 68, 14 : ego vero orationem meam ad te Domine tempus beneplaciti Deus in multitudine misericordiae tuae exaudi me in veritate salutis tuae
Ps 68, 15 : eripe me de luto ut non infigar liberer ab his qui oderunt me et de profundis aquarum
Ps 68, 16 : non me demergat tempestas aquae neque absorbeat me profundum neque urgeat super me puteus os suum
Ps 68, 17 : exaudi me Domine quoniam benigna est misericordia tua secundum multitudinem miserationum tuarum respice me
Ps 68, 18 : et ne avertas faciem tuam a puero tuo quoniam tribulor velociter exaudi me
Ps 68, 19 : intende animae meae et libera eam propter inimicos meos eripe me
Ps 68, 20 tu scis inproperium meum et confusionem et reverentiam meam
Ps 68, 21 : in conspectu tuo sunt omnes qui tribulant me inproperium expectavit cor meum et miseriam et sustinui qui simul contristaretur et non fuit et qui consolaretur et non inveni
Ps 68, 22 : et dederunt in escam meam fel et in siti mea potaverunt me aceto
Ps 68, 23 : fiat mensa eorum coram ipsis in laqueum et in retributiones et in scandalum
Ps 68, 24 : obscurentur oculi eorum ne videant et dorsum eorum semper incurva
Ps 68, 25 : effunde super eos iram tuam et furor irae tuae conprehendat eos
Ps 68, 26 : fiat habitatio eorum deserta et in tabernaculis eorum non sit qui inhabitet
Ps 68, 27 : quoniam quem tu percussisti persecuti sunt et super dolorem vulnerum meorum addiderunt
Ps 68, 28 : adpone iniquitatem super iniquitatem eorum et non intrent in iustitia tua
Ps 68, 29 : deleantur de libro viventium et cum iustis non scribantur
Ps 68, 30 : ego sum pauper et dolens salus tua Deus suscepit me
Ps 68, 31 : laudabo nomen Dei cum cantico magnificabo eum in laude
Ps 68, 32 : et placebit Deo super vitulum novellum cornua producentem et ungulas
Ps 68, 33 : videant pauperes et laetentur quaerite Deum et vivet anima vestra
Ps 68, 34 : quoniam exaudivit pauperes Dominus et vinctos suos non despexit
Ps 68, 35 : laudent illum caeli et terra mare et omnia reptilia in eis
Ps 68, 36 : quoniam Deus salvam faciet Sion et aedificabuntur civitates Iudaeae et inhabitabunt ibi et hereditate adquirent eam
Ps 68, 37 : et semen servorum eius possidebunt eam et qui diligunt nomen eius habitabunt in ea

Gloria Patri et Filio et Spiritui Sancto sicut erat in principio et nunc et semper et in sæcula sæculorum. Amen.