Le Psaume 73 (74) en français (La Bible de Jérusalem, 1998) :

Ps 73, 1 : Poème. D'Asaph. Pourquoi, ô Dieu, rejeter jusqu'à la fin, fumer de colère contre le troupeau de ton bercail ?
Ps 73, 2 : Rappelle-toi ton assemblée que tu as acquise dès l'origine, que tu rachetas, tribu de ton héritage, et ce mont Sion où tu fis ta demeure.
Ps 73, 3 : Élève tes pas vers ce chaos sans fin il a tout saccagé, l'ennemi, au sanctuaire;
Ps 73, 4 : dans le lieu de tes assemblées ont rugi tes adversaires, ils ont mis leurs insignes au fronton de l'entrée, des insignes
Ps 73, 5 : qu'on ne connaissait pas. Leurs cognées en plein bois,
Ps 73, 6 : abattant les vantaux, et par la hache et par la masse ils martelaient;
Ps 73, 7 : ils ont livré au feu ton sanctuaire, profané jusqu'à terre la demeure de ton nom.
Ps 73, 8 : Ils ont dit en leur coeur : "Ecrasons-les d'un coup !" Ils ont brûlé dans le pays tout lieu d'assemblée sainte.
Ps 73, 9 : Nos signes ont cessé, il n'est plus de prophètes, et nul parmi nous ne sait jusques à quand.
Ps 73, 10 : Jusques à quand, ô Dieu, blasphémera l'oppresseur ? L'ennemi va-t-il outrager ton nom jusqu'à la fin ?
Ps 73, 11 : Pourquoi retires-tu ta main, tiens-tu ta droite cachée en ton sein ?
Ps 73, 12 : Pourtant, ô Dieu, mon roi dès l'origine, l'auteur des délivrances au milieu du pays,
Ps 73, 13 : toi qui fendis la mer par ta puissance, qui brisas les têtes des monstres sur les eaux;
Ps 73, 14 : toi qui fracassas les têtes de Léviathan pour en faire la pâture des bêtes sauvages,
Ps 73, 15 : toi qui ouvris la source et le torrent, toi qui desséchas des fleuves intarissables;
Ps 73, 16 : à toi le jour, et à toi la nuit, toi qui agenças la lumière et le soleil,
Ps 73, 17 : toi qui posas toutes les limites de la terre, l'été et l'hiver, c'est toi qui les formas.
Ps 73, 18 : Rappelle-toi, Yahvé, l'ennemi blasphème, un peuple insensé outrage ton nom.
Ps 73, 19 : Ne livre pas à la bête l'âme de ta tourterelle, la vie de tes malheureux, ne l'oublie pas jusqu'à la fin.
Ps 73, 20 : Regarde vers l'alliance. Ils sont pleins, les antres du pays, repaires de violence.
Ps 73, 21 : Que l'opprimé ne rentre pas couvert de honte, que le pauvre et le malheureux louent ton nom !
Ps 73, 22 : Lève-toi, ô Dieu, plaide ta cause, rappelle-toi l'insensé qui te blasphème tout le jour !
Ps 73, 23 : N'oublie pas le vacarme de tes adversaires, la clameur de tes ennemis, qui va toujours montant !

Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.



Le Psaume 73 (74) en français (AELF : Association Épiscopale Liturgique pour les pays Francophones) :

Ps 73, 01 : Pourquoi, Dieu, nous rejeter sans fin ? Pourquoi cette colère sur les brebis de ton troupeau ?
Ps 73, 02 : Rappelle-toi la communauté que tu acquis dès l'origine, + la tribu que tu revendiquas pour héritage, la montagne de Sion où tu fis ta demeure.
Ps 73, 03 : Dirige tes pas vers ces ruines sans fin, l'ennemi dans le sanctuaire a tout saccagé ;
Ps 73, 04 : dans le lieu de tes assemblées, l'adversaire a rugi et là, il a planté ses insignes.
Ps 73, 05 : On les a vus brandir la cognée, comme en pleine forêt, *
Ps 73, 06 : quand ils brisaient les portails à coups de masse et de hache.
Ps 73, 07 : Ils ont livré au feu ton sanctuaire, profané et rasé la demeure de ton nom.
Ps 73, 08 : Ils ont dit : « Allons ! Détruisons tout ! » Ils ont brûlé dans le pays les lieux d'assemblées saintes.
Ps 73, 09 : Nos signes, nul ne les voit ; il n'y a plus de prophètes ! * Et pour combien de temps ? Nul d'entre nous ne le sait !
Ps 73, 10 : Dieu, combien de temps blasphémera l'adversaire ? L'ennemi en finira-t-il de mépriser ton nom ?
Ps 73, 11 : Pourquoi retenir ta main, cacher la force de ton bras ?
Ps 73, 12 : Pourtant, Dieu, mon roi dès l'origine, vainqueur des combats sur la face de la terre,
Ps 73, 13 : c'est toi qui fendis la mer par ta puissance, qui fracassas les têtes des dragons sur les eaux ;
Ps 73, 14 : toi qui écrasas la tête de Léviathan pour nourrir les monstres marins ;
Ps 73, 15 : toi qui ouvris les torrents et les sources, toi qui mis à sec des fleuves intarissables.
Ps 73, 16 : A toi le jour, à toi la nuit, toi qui ajustas le soleil et les astres !
Ps 73, 17 : C'est toi qui fixas les bords de la terre ; l'hiver et l'été, c'est toi qui les formas.
Ps 73, 18 : Rappelle-toi : l'ennemi a méprisé ton nom, un peuple de fous a blasphémé le Seigneur.
Ps 73, 19 : Ne laisse pas la Bête égorger ta Tourterelle, n'oublie pas sans fin la vie de tes pauvres.
Ps 73, 20 : Regarde vers l'Alliance : la guerre est partout ; on se cache dans les cavernes du pays.
Ps 73, 21 : Que l'opprimé échappe à la honte, que le pauvre et le malheureux chantent ton nom !
Ps 73, 22 : Lève-toi, Dieu, défends ta cause ! Rappelle-toi ces fous qui blasphèment tout le jour.
Ps 73, 23 : N'oublie pas le vacarme que font tes ennemis, la clameur de l'ennemi, qui monte sans fin.

Gloire au Père, au Fils, et au Saint-Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.



Le Psaume 73 (74) en latin (La Vulgate) :

Ps 73, 01 : Intellectus Asaph ut quid Deus reppulisti in finem iratus est furor tuus super oves pascuae tuae
Ps 73, 02 : memor esto congregationis tuae quam possedisti ab initio redemisti virgam hereditatis tuae mons Sion in quo habitasti in eo
Ps 73, 03 : leva manus tuas in superbias eorum in finem quanta malignatus est inimicus in sancto
Ps 73, 04 : et gloriati sunt qui oderunt te in medio sollemnitatis tuae posuerunt signa sua signa
Ps 73, 05 : et non cognoverunt sicut in exitu super summum quasi in silva lignorum securibus
Ps 73, 06 : exciderunt ianuas eius in id ipsum in securi et ascia deiecerunt eam;
Ps 73, 07 : incenderunt igni sanctuarium tuum in terra polluerunt tabernaculum nominis tui
Ps 73, 08 : dixerunt in corde suo cognatio eorum simul quiescere faciamus omnes dies festos Dei a terra
Ps 73, 09 : signa nostra non vidimus iam non est propheta et nos non cognoscet amplius
Ps 73, 10 : usquequo Deus inproperabit inimicus inritat adversarius nomen tuum in finem
Ps 73, 11 : ut quid avertis manum tuam et dexteram tuam de medio sinu tuo in finem
Ps 73, 12 : Deus autem rex noster ante saeculum operatus est salutes in medio terrae
Ps 73, 13 : tu confirmasti in virtute tua mare contribulasti capita draconum in aquis
Ps 73, 14 : tu confregisti capita draconis dedisti eum escam populis Aethiopum
Ps 73, 15 : tu disrupisti fontem et torrentes tu siccasti fluvios Aetham;
Ps 73, 16 : tuus est dies et tua est nox tu fabricatus es auroram et solem
Ps 73, 17 : tu fecisti omnes terminos terrae aestatem et ver tu plasmasti ea
Ps 73, 18 : memor esto huius inimicus inproperavit Dominum et populus insipiens incitavit nomen tuum
Ps 73, 19 : ne tradas bestiis animam confitentem tibi animas pauperum tuorum ne obliviscaris in finem
Ps 73, 20 : respice in testamentum tuum quia repleti sunt qui obscurati sunt terrae domibus iniquitatum
Ps 73, 21 : ne avertatur humilis factus confusus pauper et inops laudabunt nomen tuum
Ps 73, 22 : exsurge Deus iudica causam tuam memor esto inproperiorum tuorum eorum qui ab insipiente sunt tota die
Ps 73, 23 : ne obliviscaris voces inimicorum tuorum superbia eorum qui te oderunt ascendit semper

Gloria Patri et Filio et Spiritui Sancto sicut erat in principio et nunc et semper et in sæcula sæculorum. Amen.