Le « Psaume 86 et son Antienne » psalmodié par les Moines Bénédictins de l’Abbaye de Keur Moussa au Sénégal :


Antienne : « Nous avons une ville forte. Le Seigneur a mis pour nous protéger rempart et avant-mur »

Psaume 86 :
Elle est fondée sur les montagnes saintes.
Le Seigneur aime les portes de Sion plus que toutes les demeures de Jacob.
Pour ta gloire on parle de toi, ville de Dieu !
« Je cite l'Égypte et Babylone entre celles qui me connaissent ».
Voyez Tyr, la Philistie, l'Éthiopie chacune est née là-bas. Mais on appelle Sion : « Ma mère ! Car en elle, tout homme est né ».
C'est lui, le Très Haut, qui la maintient.
Au registre des peuples, le Seigneur écrit : « Chacun est né là-bas ». Tous ensemble ils dansent, et ils chantent « En toi, toutes nos sources ! »

Rendons gloire au Père tout puissant, à son fils Jésus-Christ le Seigneur, à l’Esprit qui habite en nos cœurs, pour les siècles des siècles. Amen.


Le Psaume 86 (87) en français (La Bible de Jérusalem, 1998) :

Ps 86, 1 : Des fils de Coré. Psaume. Cantique. Sa fondation sur les montagnes saintes,
Ps 86, 2 : Yahvé la chérit, préférant les portes de Sion à toute demeure de Jacob.
Ps 86, 3 : Il parle de toi pour ta gloire, cité de Dieu
Ps 86, 4 : "Je compte Rahab et Babylone parmi ceux qui me connaissent, voyez Tyr, la Philistie ou l'Éthiopie, un tel y est né."
Ps 86, 5 : Mais de Sion l'on dira "Tout homme y est né" et celui qui l'affermit, c'est le Très-Haut.
Ps 86, 6 : Yahvé inscrit au registre les peuples "Un tel y est né",
Ps 86, 7 : et les princes, comme les enfants. Tous font en toi leur demeure.

Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.



Le Psaume 86 (87) en français (AELF : Association Épiscopale Liturgique pour les pays Francophones) :

Ps 86, 01 : Elle est fondée sur les montagnes saintes. +
Ps 86, 02 : Le Seigneur aime les portes de Sion * plus que toutes les demeures de Jacob.
Ps 86, 03 : Pour ta gloire on parle de toi, ville de Dieu ! *
Ps 86, 04 : « Je cite l'Égypte et Babylone entre celles qui me connaissent. » Voyez Tyr, la Philistie, l'Éthiopie : chacune est née là-bas. *
Ps 86, 05 : Mais on appelle Sion : « Ma mère ! » car en elle, tout homme est né. C'est lui, le Très-Haut, qui la maintient. +
Ps 86, 06 : Au registre des peuples, le Seigneur écrit : « Chacun est né là-bas. » *
Ps 86, 07 : Tous ensemble ils dansent, et ils chantent : « En toi, toutes nos sources ! »

Gloire au Père, au Fils, et au Saint-Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.



Le Psaume 86 (87) en latin (La Vulgate) :

Ps 86, 1 : Filiis Core psalmus cantici fundamenta eius in montibus sanctis
Ps 86, 2 : diligit Dominus portas Sion super omnia tabernacula Iacob
Ps 86, 3 : gloriosa dicta sunt de te civitas Dei diapsalma
Ps 86, 4 : memor ero Raab et Babylonis scientibus me ecce alienigenae et Tyrus et populus Aethiopum hii fuerunt illic
Ps 86, 5 : numquid Sion dicet homo et homo natus est in ea et ipse fundavit eam Altissimus
Ps 86, 6 : Dominus narrabit in scriptura populorum et principum horum qui fuerunt in ea diapsalma
Ps 86, 7 : sicut laetantium omnium habitatio in te

Gloria Patri et Filio et Spiritui Sancto, sicut erat in principio et nunc et semper et in saecula saeculorum. Amen.