Le Psaume 87 (88) en français (La Bible de Jérusalem, 1998) :

Dans le jardin de l'agonie, Jésus a pu dire : "Ma compagne, c'est la ténèbre". Quand la détresse nous brise, unissons notre voix à celle du Christ qui a été exaucé en tout.

Ps 87, 1 : Cantique. Psaume. Des fils de Coré. Du maître de chant. Pour la maladie. Pour l'affliction. Poème. De Hémân l'indigène.
Ps 87, 2 : Yahvé, Dieu de mon salut, lorsque je crie la nuit devant toi,
Ps 87, 3 : que jusqu'à toi vienne ma prière, prête l'oreille à mes sanglots.
Ps 87, 4 : Car mon âme est rassasiée de maux et ma vie est au bord du shéol;
Ps 87, 5 : déjà compté comme descendu dans la fosse, je suis un homme fini
Ps 87, 6 : congédié chez les morts, pareil aux tués qui gisent dans la tombe, eux dont tu n'as plus souvenir et qui sont retranchés de ta main.
Ps 87, 7 : Tu m'as mis au tréfonds de la fosse, dans les ténèbres, dans les abîmes;
Ps 87, 8 : sur moi pèse ta colère, tu déverses toutes tes vagues.
Ps 87, 9 : Tu as éloigné de moi mes compagnons, tu as fait de moi une horreur pour eux; je suis enfermé et ne puis sortir,
Ps 87, 10 : mon oeil est usé par le malheur. Je t'appelle, Yahvé, tout le jour, je tends les mains vers toi
Ps 87, 11 : "Pour les morts fais-tu des merveilles, les ombres se lèvent-elles pour te louer ?
Ps 87, 12 : Parle-t-on de ton amour dans la tombe, de ta vérité au lieu de perdition ?
Ps 87, 13 : Connaît-on dans la ténèbre tes merveilles et ta justice au pays de l'oubli... ?"
Ps 87, 14 : Et moi, je crie vers toi, Yahvé, le matin, ma prière te prévient;
Ps 87, 15 : pourquoi, Yahvé, repousses-tu mon âme, caches-tu loin de moi ta face ?
Ps 87, 16 : Malheureux et mourant dès mon enfance, j'ai enduré tes effrois, je suis à bout;
Ps 87, 17 : sur moi ont passé tes colères, tes épouvantes m'ont réduit à rien.
Ps 87, 18 : Elles me cernent comme l'eau tout le jour, se referment sur moi toutes ensemble.
Ps 87, 19 : Tu éloignes de moi amis et proches; ma compagnie, c'est la ténèbre.

Seigneur, unique salut des malheureux, dans le cri de ceux qu'on abandonne, entends Jésus qui t'interroge. Dans les corps qui m'inspirent que dégoût, vois le corps de ton Fils en croix. Dans l'effroi de ceux qui sont sur leurs fins, reconnais l'agonie de ton Bien-Aimé. Ne feras-tu pas pour les hommes qui te cherchent ce que tu as fait pour lui ?

Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.



Le Psaume 87 (88) en français (AELF : Association Épiscopale Liturgique pour les pays Francophones) :

Ps 87, 02 : Seigneur, mon Dieu et mon salut, dans cette nuit où je crie en ta présence,
Ps 87, 03 : que ma prière parvienne jusqu'à toi, ouvre l'oreille à ma plainte.
Ps 87, 04 : Car mon âme est rassasiée de malheur, ma vie est au bord de l'abîme ;
Ps 87, 05 : on me voit déjà descendre à la fosse, je suis comme un homme fini.
Ps 87, 06 : Ma place est parmi les morts, avec ceux que l'on a tués, enterrés, ceux dont tu n'as plus souvenir, qui sont exclus, et loin de ta main.
Ps 87, 07 : Tu m'as mis au plus profond de la fosse, en des lieux engloutis, ténébreux ;
Ps 87, 08 : le poids de ta colère m'écrase, tu déverses tes flots contre moi.
Ps 87, 09 : Tu éloignes de moi mes amis, tu m'as rendu abominable pour eux ; enfermé, je n'ai pas d'issue :
Ps 87, 10 : à force de souffrir, mes yeux s'éteignent. Je t'appelle, Seigneur, tout le jour, je tends les mains vers toi :
Ps 87, 11 : fais-tu des miracles pour les morts ? Leur ombre se dresse-t-elle pour t'acclamer ?
Ps 87, 12 : Qui parlera de ton amour dans la tombe, de ta fidélité au royaume de la mort ?
Ps 87, 13 : Connaît-on dans les ténèbres tes miracles, et ta justice, au pays de l'oubli ?
Ps 87, 14 : Moi, je crie vers toi, Seigneur ; dès le matin, ma prière te cherche :
Ps 87, 15 : pourquoi me rejeter, Seigneur, pourquoi me cacher ta face ?
Ps 87, 16 : Malheureux, frappé à mort depuis l'enfance, je n'en peux plus d'endurer tes fléaux ;
Ps 87, 17 : sur moi, ont déferlé tes orages : tes effrois m'ont réduit au silence.
Ps 87, 18 : Ils me cernent comme l'eau tout le jour, ensemble ils se referment sur moi.
Ps 87, 19 : Tu éloignes de moi amis et familiers ; ma compagne, c'est la ténèbre.

Gloire au Père, au Fils, et au Saint-Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.



Le Psaume 87 (88) en latin (La Vulgate) :

Ps 87, 01 : Canticum psalmi filiis Core in finem pro Maeleth ad respondendum intellectus Eman Ezraitae
Ps 87, 02 : Domine Deus salutis meae die clamavi et nocte coram te
Ps 87, 03 : intret in conspectu tuo oratio mea inclina aurem tuam ad precem meam
Ps 87, 04 : quia repleta est malis anima mea et vita mea in inferno adpropinquavit
Ps 87, 05 : aestimatus sum cum descendentibus in lacum factus sum sicut homo sine adiutorio
Ps 87, 06 : inter mortuos liber sicut vulnerati dormientes in sepulchris quorum non es memor amplius et ipsi de manu tua repulsi sunt
Ps 87, 07 : posuerunt me in lacu inferiori in tenebrosis et in umbra mortis
Ps 87, 08 : super me confirmatus est furor tuus et omnes fluctus tuos induxisti super me diapsalma
Ps 87, 09 : longe fecisti notos meos a me posuerunt me abominationem sibi traditus sum et non egrediebar
Ps 87, 10 : oculi mei languerunt prae inopia clamavi ad te Domine tota die expandi ad te manus meas
Ps 87, 11 : numquid mortuis facies mirabilia aut medici suscitabunt et confitebuntur tibi diapsalma
Ps 87, 12 : numquid narrabit aliquis in sepulchro misericordiam tuam et veritatem tuam in perditione
Ps 87, 13 : numquid cognoscentur in tenebris mirabilia tua et iustitia tua in terra oblivionis
Ps 87, 14 : et ego ad te Domine clamavi et mane oratio mea praeveniet te
Ps 87, 15 : ut quid Domine repellis orationem meam avertis faciem tuam a me
Ps 87, 16 : pauper sum ego et in laboribus a iuventute mea exaltatus autem humiliatus sum et conturbatus
Ps 87, 17 : in me transierunt irae tuae et terrores tui conturbaverunt me
Ps 87, 18 : circuierunt me sicut aqua tota die circumdederunt me simul
Ps 87, 19 : elongasti a me amicum et proximum et notos meos a miseria

Gloria Patri et Filio et Spiritui Sancto sicut erat in principio et nunc et semper et in sæcula sæculorum. Amen.